Accueil / Sports / Passe d’armes dans les vestiaires: Diouf « étouffe » Cissé

Passe d’armes dans les vestiaires: Diouf « étouffe » Cissé

Le match des légendes des Caf Awards, lundi dernier, n’a pas tout simplement été une partie de plaisir comme l’auraient cru certains amoureux du ballon rond. La belle prestation servie s’en est suivie d’un véritable règlement de comptes entre quelques uns des joueurs de la génération 2002. Un scénario qui a eu lieu dans les vestiaires, loin des regards des nombreux fan’s ayant envahi le Stade Léopold Sédar Senghor ce jour-là.

Qui l’aurait cru ? Cette séance d’explication d’après match où El Hadji Ousseynou Diouf et Cies chauffent les vestiaires. Tout est parti d’un appel à l’ordre de Abdoulaye Sarr, soucieux « d’éteindre un feu attisé sur la place publique« , a-t-on appris à l’Observateur. L’ancien coach qui appelle à taire les divergences et d’unir leurs forces en faisant bloc derrière le sélectionneur Cissé, a été appuyé dans sa logique par Makhtar Ndiaye.

Mais c’était sans compter sur la fougue du double ballon d’or. « Tu te tais. Tu ne vis même pas ici pour savoir ce qui se passe« , dit-il à Makhtar Ndiaye avant que ce dernier, inquiet, ne s’arrache encore quelques mots du coeur: « Vous êtes mon grand frère, mais vous ne devez pas me dire certaines choses« . Quelques joutes qui ont fini par insuffler une dose d’adrénaline au « Bad Boy ». Diouf qui s’attaque directement à Aliou Cissé: « Je lui ai dit: avant les Caf Awards, on avait fait un match ici au stade Léopold Sédar Senghor, Aliou Cissé avait pris tous les numéros de téléphone, mais n’a appelé personne. Tu (Aliou) fais le contraire de ce que tu dis. Il faut accepter les critiques. Aujourd’hui, aucun acteur du football n’est content de toi. Ce n’est pas normal qu’en tant que sélectionneur, tu refuses de serrer la main à Mady Touré (Président de Génération Foot) tout simplement parce qu’il t’a critiqué. tu te prends pour qui ? Il faut arrêter. Je ne veux rien de toi. Je ne t’envie pas non plus. J’ai plus de notoriété que toi dans ce pays. Il faut respecter les gens« .

Des propos que Cissé a écouté religieusement avant de se justifier en ces termes: « El Hadji, lui dit-il, après ma nomination, je suis venu te voir pour te dire mon souhait de travailler avec toi, comme Bruno Metsu le faisait avec feu Jules François Bocandé« . Mais cette thèse n’avait véritablement pas les effets escomptés pour calmer le double ballon d’or. « Ce n’est pas vrai. Même quand les gens t’appellent au téléphone, tu ne décroches pas. Encore moins répondre aux messages« .

Sur admin

Vérifier aussi

Reims : Edouard Mendy réagit à l’intérêt de l’OM

Si le Stade de Reims se permet de rêver d’une place en Europa League cette …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *