Accueil / Politique / Présidentielle 2019 : Quelles alliances pour l’opposition afin d’amener Macky Sall au 2e tour…?

Présidentielle 2019 : Quelles alliances pour l’opposition afin d’amener Macky Sall au 2e tour…?

Quelle doit être la configuration politique d’ici la Présidentielle de 2019. L’analyste politique Momar Diongue est revenu sur la question qui défraie actuellement la chronique. Selon le journaliste, l’opposition doit s’appuyer sur trois blocs qu’il appelle «pôle oppositionnel» plus les candidatures sérieuses de Idrissa Seck, Malick Gakou et de Pape Diop  pour pouvoir amener Macky Sall au second tour en février 2019.

«La donne politique a fondamentalement changé au Sénégal. On n’est plus dans l’ère de la bipolarisation où il y a au sein du pouvoir un parti très hégémonique et au sein de l’opposition un parti très fort. C’est ainsi qu’ont évolué les partis politiques au Sénégal pendant très longtemps  avec le Parti Socialiste(PS) et le Pari Démocratique Sénégal (Pds)», a d’emblée fait savoir Momar Diongue. Avant d’ajouter que, c’est pour cette raison que dans l’opposition, le leadership d’Abdoulaye Wade n’a jamais été discuté.Au sein de la Coalition BBY, renseigne-t- il, l’Alliance pour la République (Apr) n’est pas hégémonique comme l’a été le Ps ou le Pds. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle, il y a des divisions et des guerres de positionnement. Et l’autorité du président de la République, Macky Sall, est remise souvent en cause au sein même de son parti.

Idem au sein de l’opposition. C’est  parce que le Parti démocratique Sénégalais s‘est beaucoup faibli avec un électorat très éclaté.  C’est la raison pour laquelle, il n y a pas un leader qui émerge au niveau de l’opposition.

Maintenant, comment quelqu’un peut-il créer dans ce cas de figure des problèmes ou amener le président Macky Sall en ballottage? s’interroge-t-il. Avant de faire comprendre que «ce n’est que par le billet de pôles oppositionnels».

Selon le journaliste et analyste politique, il y a au moins trois pôles oppositionnels. Le premier pôle oppositionnel peut réunir le Pds, ses alliés et le parti de Khalifa Sall. Ils considèrent que le président a instrumentalisé la justice pour écarter leur candidat. A partir de ce moment, ils ont le même combat, le même adversaire et pour la même cause. Ils peuvent mettre de côté les candidatures de Khalifa ou de Karim pour choisir un autre candidat qui peut ne pas appartenir à leur parti respectif mais pourvu qu’ils soient consensuels. Dans ce cas, ils vont drainer vers ce candidat, les suffrages qui auraient pu aller à Khalifa Sall ou à Karim Wade en évitant de ne pas laisser disperser leur électorat.

Le deuxième pôle est celui des technocrates. C’est l’émergence de nouveaux profils de candidats qui n’appartiennent pas à des partis politiques traditionnels. Il s’agit de juge Dème, Ibrahima Sonko, Abdoul Mbaye, Pierre Goudiaby Atepa, Boubacar Camara. Tous ces gens gagneraient à se constituer en pôle pour faire une offre politique commune et recueillir le suffrage des Sénégalais qui en ont assez des politiques.

Ils ne sont pas avec Macky Sall encore moins avec  les partis traditionnels. Ils viennent avec une offre nouvelle de faire de la politique.

Le troisième pôle oppositionnel  peut se constituer au tour du parti Pur, la grande révélation des élections Législatives. Il est venu en troisième position lors des élections législatives, derrière deux grandes coalitions, à savoir Benno Book Yaakar et la Coalition Gagnante (Wattu Sénégal). À la sortie de ces élections, le professeur Issa Sall avait dit que le Pur est le premier parti politique de l’opposition au Sénégal. Fort des résultats obtenus aux Législatives, il peut s organiser au tour leur candidat une coalition en surfant sur le travail abattu, lors des élections Législatives et du travail d’animation et de terrain qu’ils ont en train de faire.

S’il y a à côté de ces  trois pôles, des candidats sérieux comme celles Idrissa Seck, Malick Gakou et de Pape Diop, l’opposition aura plus de chance d’amener Macky Sall au second tour.

Sur La Redaction

Vérifier aussi

Vidéo – Ousmane Sonko : Tend la main au Pds

Dans le cadre de sa tournée politique pour davantage conquérir la diaspora sénégalaise, le leader …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *