Accueil / Actualité / Saint-Louis-Le commandant de la Légion nord : «les gendarmes ont usé de leurs armes pour limiter… »

Saint-Louis-Le commandant de la Légion nord : «les gendarmes ont usé de leurs armes pour limiter… »

Le Commandant de la Légion de gendarmerie de Saint-Louis est revenu sur les échauffourées ayant conduit à la mort de l’étudiant Mouhamed Fallou Sène. Colonel Papa Souleymane Cissé, qui dit regretter ces heurts, a cependant déclaré que ses hommes n’ont usé de leurs armes que pour limiter les dégâts et se frayer un chemin afin de sortir de l’enceinte de l’UGB car ayant été attaqués par des étudiants armés de pierres.

Le Colonel Papa Souleymane Cissé est largement revenu sur les heurts survenus à Saint-Louis et ayant conduit à la mort de Mouhamed Fallou Sène.

«Cette intervention fait suite à une réquisition du Recteur de l’Université Gaston  Berger (UGB), demandant à la Compagnie de Saint-Louis d’assurer la sécurité au niveau des restaurants suivant leur mot d’ordre de Journée sans tickets (Jts). A six heures du matin, l’Escadron était déjà sur place, à titre préventif », a déclaré le Colonel Papa Souleymane Cissé, commandant de la Légion Nord de la Gendarmerie.

Selon lui, tout était calme jusqu’aux environs de 8 heures, lorsque «les étudiants sont sortis spontanément au nombre de près de 3000 et ont encerclé le peloton qui était en place devant les restaurants avec une ferme intention de s’attaquer aux gendarmes. Ils ont commencé par des jets de pierres et violenté beaucoup de gendarmes».

C’est alors que, poursuit-il, «le commandant de l’unité estimant devoir défendre ses hommes et étendre le terrain dont il a la responsabilité, a jugé nécessaires pour limiter les dégâts et dégager la route. C’est ainsi qu’il a réussi à se replier en dehors de l’université. Par la suite, en coordination avec les services de santé de l’Université, notre antenne médicale a réussi à évacuer tous les blessés à l’hôpital régional de Saint-Louis ».

Rappelant la violence des échauffourées, Colonel Cissé a indiqué que «le bilan, à neuf (9) heures, faisait état de 18 gendarmes et deux (2) étudiants blessés  et un corps sans vie».

«C’est un incident très regrettable que nous déplorons parce que la Gendarmerie, force républicaine, est et restera toujours auprès des populations, en particulier les étudiants qui sont nos frères, nos filles, nos fils et nous avons été étudiants comme eux. Une enquête est ouverte et toutes les responsabilités seront situées en temps opportun», conclut-il..

Sur admin

Vérifier aussi

Video : Kourel 8 eme Jour du Ramadan a la Residence Khadim Rassoul devant Serigne Mountakha Regardez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *