Accueil / Actualité / « SI LES DÉLAIS SONT RESPECTÉS, KHALIFA SALL SERA CANDIDAT »

« SI LES DÉLAIS SONT RESPECTÉS, KHALIFA SALL SERA CANDIDAT »

Les avocats de Khalifa Sall internationalisent le combat pour la libération de l’ex-maire de Dakar, condamné en Appel à cinq ans de prison et à une amende de cinq millions francs CFA pour escroquerie sur des deniers publics. Me Ciré Clédor Ly et Cie ont tenu une conférence de presse ce mercredi à Paris pour sensibiliser l’opinion publique sur ce qu’ils estiment être « un procès purement politique », qui vise, selon eux « à briser la carrière politique » de leur client, à quelques mois de l’élection présidentielle, prévue le 24 février 2019.

Sur les ondes de Rfi, les conseils de Khalifa Sall dénoncent une tentative « d’éliminer les candidats qui constituent un danger », dont leur client. Alors que, martèlent-ils, « si les délais normaux de procédure sont respectés, Khalifa Babacar Sall sera candidat à l’élection présidentielle de février 2019. »

Me Clédor Ly enfonce le clou : « Le calendrier de l’Etat du Sénégal, c’est de faire en sorte qu’il puisse être condamné définitivement pour pouvoir lui opposer la loi et son inéligibilité. Les délais de procédure ne devraient pas permettre à la Cour suprême de statuer avant que ne soit affichée la liste des candidats aux élections présidentielles par le Conseil constitutionnel. »

Récemment nommé membre d’honneur de l’Association internationale des maires francophones (AIMF), Khalifa Sall, candidat déclaré à la présidentielle de 2019, peut compter sur le soutien, entre autres de Patrick Klugman, l’adjoint du maire de Paris et Adama Sangaré, l’édile de Bamako, rapporte Rfi.

Sur admin

Vérifier aussi

Mawloud 2018: « Un dispositif anti-terroriste est mis en place » par la police

Un dispositif anti-terroriste est mis en place. Cela, pour une organisation du Gamou sans incident. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *