Accueil / Economie / Surproduction de pommes de terre dans les Niayes : La conservation fait défaut

Surproduction de pommes de terre dans les Niayes : La conservation fait défaut

En l’absence d’infrastructures de stockage, la production record de pommes de terre au niveau des Niayes nourrit de véritables craintes du coté des producteurs maraichers. Pour ces derniers, le problème de commercialisation et de la conservation se pose avec acuité. C’est la raison pour laquelle, ils en appellent à l’Etat pour se sortir de l’ornière.

Cette année 2018, la zone des Niayes a connu une production record de pomme de terre. Mais faute de mesures d’accompagnement de la part de la toute puissance publique, les producteurs maraichers de cette localité nourrissent de véritables craintes quant au bradage de leurs récoltes auquel ils sont exposés. Pour le président de l’Association des unions maraichères des Niayes (Aumn), même s’il faut se féliciter de la forte production de pommes de terre réalisée cette année, le problème de commercialisation et de la conservation se pose avec acuité. « Quand on nous demande de produire à suffisance pour assurer l’autosuffisance, nous avons le devoir de nous y atteler. Mais le constat est qu’à chaque fois qu’on en arrive à la commercialisation, nous butons souvent sur des obstacles, soit de commercialisation ou de conservation. Pour Mohamet Dia, il est impératif que l’agence de régulation des marchés (Arm) leur vienne en aide avant qu’il ne soit trop tard.

Sur La Redaction

Vérifier aussi

Autorisation d’exécution et des crédits:Les acteurs à l’école de la budgétisation

Le Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan a organisé une rencontre technique pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *