Accueil / Actualité / un chauffeur kidnappé, un client blessé, 597 000 F Cfa et des tissus emportés.

un chauffeur kidnappé, un client blessé, 597 000 F Cfa et des tissus emportés.

Après le braquage d’une boulangerie à Gandé dans la commune de Coki, un autre cas de braquage s’est produit dans la nuit du samedi 14 au dimanche 15 avril 2018 sur la route nationale numéro 6 à 9 km de la commune de Boulal, dans le département de Linguère.

Un véhicule minicar immatriculé KD4244 A, qui transportait des passagers en partance d’Odébéré dans la région de Matam, a été braqué par un véhicule pick up de marque Toyota de couleur blanche qui avait à son bord une quinzaine d’individus encagoulés non identifiés.

Le chauffeur du véhicule narre : «à notre sortie du village de Thiamène plus précisément à 9km de Boulal, un véhicule roulant à tombeau ouvert, nous a dépassé presque de 100. Ensuite, il est retourné et a pris la même voie que nous. J’ai fait code phare et il m’a répondu, lui aussi, en clignotant. Je pensais même que le chauffeur dormait mais, lorsqu’il est arrivé à notre hauteur, il a barré la route.

Et Abdoulaye Seck de poursuivre : «c’est ainsi qu’une quinzaine d’individus encagoulés, sont sortis du véhicule car d’autres étaient derrière .Munis de carabines, de pistolets, de coupe-coupe et de griffes, ils ont blessés un client répondant au nom de Malamine Camara et m’ont extirpé du véhicule avant de me conduire vers un endroit isolé. Ils m’ont fouillé et ont pris mes 192.000 F Cfa et mon téléphone portable. »

«Lorsqu’ils m’ont fouillé et pris mon argent, les autres se sont retirés à quelques mètres des lieux et m’ont laissé avec le chef du gang qui a voulu que je poursuive les autres. C’est ainsi que je lui ai donné un coup de coude et il est tombé. C’est en ce moment que j’ai pris la fuite.»

Selon Malamine Camara, contacté par SourceA, «les malfaiteurs ont emporté une somme de 597.000f, 3 tissus ganila, 2 tissus diezner». D’après toujours, les sources de SourceA, les malfaiteurs avaient concocté un plan qui consistait à violer les femmes n’eut été la disparition du chauffeur dans la nature.

A signaler qu’à l’absence du chauffeur, le véhicule a été conduit par un client qui, à son arrivée à la brigade de gendarmerie de Dahra, a informé les hommes en bleu qui ont fait un saut sur les lieux pour faire le constat.

Admis au centre de santé Elisabeth Diouf de Dahra, le chauffeur a été libéré hier matin. Ce braquage, remet sur la table la lancinante question de l’insécurité sur nos routes nationales .

Moustapha Ndiaye, correspondant à Linguère (SourceA)

Sur La Redaction

Vérifier aussi

Tabaski 2018 : Les éleveurs risquent de hausser le prix des moutons

A un mois de la Tabaski 2018, l’aliment de bétail est devenu cher. La hausse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *