Accueil / Politique / Soupçon de deal : » Icare » change de plan de vol !

Soupçon de deal : » Icare » change de plan de vol !

Sous  le règne de Wade, Idrissa Seck était puissant, politique et startége. Dans ses habits de PM, il étonnait son monde, étoffait son  discours et requinquait sa posture de numéro 2. Son sort de second aura raison de lui car, il sera débarqué de son siège de PM. On le soupçonnait de lorgner le fauteuil du président Wade. A l’image d’Icare de la mythologie grecque, il a tenté de s’approcher  du Soleil, ses ailes se sont grillées par la cire. Sous Macky, « Icare » a changé de plan de vol. Il s’éloigne du Soleil plutôt que de s’en approcher. En deal avec le Macky ou pas, le soupçon en est devenu politique !

Parmi les fils de Wade, Idy est le seul qui soit contrarié en un moment donné de l’adversité politique sous le règne libéral. Inspirateur de la marche bleue qui aura consacré l’ascension politique de son camp, arrivé au pouvoir, Wade a fait de lui son  troisième Premier Ministre après Moustapha Niass et Mame Madior Boye.

Il le fallait bien car la première alternance démocratique était tétanisée par l’idée d’avoir un premier PM qui soit des alliés et un second qui soit un technocrate  fait.

C’était une sorte d’entorse politique qu’il fallait soigner afin que tout rentre dans l’ordre dans l’establishment libéral. Réputé intelligent, communicateur et très politique, le PM Idy nommé le 4 novembre 2002 était d’une puissance redoutée même au sein de son propre camp.

Les faucons du Palais qui le craignaient plus qu’ils ne l’adulaient versaient dans des manœuvres qui allaient consacrer sa disgrâce.

Et le 21 avril 2004,Idy est limogé de son poste de PM et des bruits couraient qu’il voulait ravir la vedette à son mentor à l’occasion du 4 avril de cette même année.

A raison ou à tort, les supputations allaient bon train dans cette affaire. Mais en fin stratège, l’ancien maire de Thiès crée son parti qu’il va confondre avec l’acronyme de notre pays : Rewmi. Objet de contestation de la part du pouvoir de Wade, la pilule  finit par passer.

Depuis, Idy a plusieurs fois tenté de s’approcher du Soleil à l’image d’Icare qui croyait fort bien qu’avec ses ailes en cire, il était capable de défier le Soleil jusqu’à s’en approcher de plus près.

Mais hélas, les choses se sont pas passées autrement. Non seulement Idy s’est brûlé les ailes, mais aussi et surtout, il connaitra la prison.

Après sept mois de détention, il a été blanchi des accusations d’«atteintes à la sûreté de l’Etat et à la défense nationale» fin janvier 2006, à la suite d’un non-lieu partiel rendu par la commission d’instruction de la Haute Cour de justice.

Aujourd’hui sous le règne de Macky, « Icare » a drastiquement changé de plan de vol car au lieu de s’approcher du Soleil comme du temps de Wade, il a préféré s’en éloigner.

C’est ce qui justifie le deal dont on l’accuse avec le président Macky. L’on ne sait pas s’il y a des négociations sécrètes entre lui et l’actuel Chef de l’Etat mais le moins qu’on puisse dire est qu’il ne lui porte plus ombrage, quels que soient les circonstances.

Et comme il est arrivé second lors de la dernière présidentielle, sa nouvelle posture d’opposant assagi face aux tenants du pouvoir reste  un mystère que les analystes ne cessent d’éplucher.

Assane SEYE

Sur admin

Vérifier aussi

Audiences tous azimuts : Que mijote Khalifa Sall ?

L’ex-maire de Dakar remobilise ses troupes. Khalifa Sall a repris ses audiences à son quartier …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *