Accueil / Actualité / Un scandale sur la billetterie des véhicules TATA secoue le transport public

Un scandale sur la billetterie des véhicules TATA secoue le transport public

Le transport public est secoué par un scandale sur la billetterie. Il s’agit en effet d’un système de fraude. En fait, le concepteur de la billetterie électronique informatisée, du nom de Mouhamadou Moustapha Ndiaye, par ailleurs Directeur de la société «Transpay», court depuis plusieurs années derrière l’Aftu et le Cetud pour le respect de la décision de justice, sur son différend avec un certain Moustapha Kane. Il avait déposé une plainte contre ce dernier pour confection de billets contrefaits.

Hier, M. Ndiaye a fait face à la presse pour déplorer le silence coupable du Directeur général du Cetud, Thierno Birahim Aw et du président de l’Aftu, Mbaye Amar, pourtant saisis par correspondance écrite sur ce dossier vidé par la Cour d’appel le 22 octobre 2019. Le directeur de «Transpay» Mouhamadou Moustapha Ndiaye, qui détient un brevet de licence d’exploitation de 20 ans sur la billetterie dans ce secteur délivré par l’Organisation africaine de la propriété industrielle (Oapi), exige l’arbitrage du président de la République et du ministre des Transports, Mansour Faye. A l’en croire, le préjudice qu’il a subi, s’élève à 80 millions FCfa.

Le transport public est secoué par un scandale sur la billetterie. Il s’agit en effet d’un système de fraude. En fait, le concepteur de la billetterie électronique informatisée, du nom de Mouhamadou Moustapha Ndiaye, par ailleurs Directeur de la société «Transpay», court depuis plusieurs années derrière l’Aftu et le Cetud pour le respect de la décision de justice, sur son différend avec un certain Moustapha Kane. Il avait déposé une plainte contre ce dernier pour confection de billets contrefaits.

Hier, M. Ndiaye a fait face à la presse pour déplorer le silence coupable du Directeur général du Cetud, Thierno Birahim Aw et du président de l’Aftu, Mbaye Amar, pourtant saisis par correspondance écrite sur ce dossier vidé par la Cour d’appel le 22 octobre 2019. Le directeur de «Transpay» Mouhamadou Moustapha Ndiaye, qui détient un brevet de licence d’exploitation de 20 ans sur la billetterie dans ce secteur délivré par l’Organisation africaine de la propriété industrielle (Oapi), exige l’arbitrage du président de la République et du ministre des Transports, Mansour Faye. A l’en croire, le préjudice qu’il a subi, s’élève à 80 millions FCfa.

Sur admin

Vérifier aussi

Escroquerie : Le sous-officier des Douanes, Nguirane Ndiaye et sa femme condamnés à 2 ans ferme, 80 millions alloués à Djily Csb.

Accusé d’avoir profité de ses fonctions pour détourner 225 millions de francs CFA au préjudice …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *